natury wnbr

SNT - Journées naturistes de Saxe

SNT 2020 - Randonnée d'ouverture de la vallée de Kirnitzschtal à l'étable et le long du sentier de rafting [23.07.20]

La première randonnée a commencé aux chutes de Bythe, dans la vallée de Kirnitzsch, et a conduit par des chemins clairement ascendants et enfin par des échelles et des escaliers jusqu'à l'étable, où trônait à l'origine le siège majestueux des Bytheens, mais dont il ne reste rien de la splendeur. La vue de plusieurs pierres remarquablement hautes dans les environs compensait un peu.

Ensuite, les 31 randonneurs naturistes ont atteint l'étage supérieur de l'étable à vaches ("Neuer Wildenstein") par l'échelle du ciel de 35 cm de large, qui est construite dans une étroite crevasse de pierre. Ici aussi, les groupes habillés et les nombreuses familles étaient majoritaires, et beaucoup d'entre eux nous ont posé des questions avec intérêt, de sorte que plusieurs séries de discussions sur notre façon de faire de la randonnée se sont développées. La site »nackt minus wandern punkt de« de nombreuses personnes ont mémorisé pour en savoir plus.

Même si l'un ou l'autre d'entre eux ne voulait plus du tout quitter l'étage céleste, tous ont finalement dégagé le terrain par l'escalier de terre et se sont retrouvés au Schneiderloch.

Le sentier de rafting le long du Kirnitzsch a ensuite montré à quoi peuvent ressembler les chemins dans la forêt : Les racines des arbres forment l'échafaudage entre lequel le sol de la forêt offre une marche douce et un support souple - aucune trace de gravier ou d'autres fortifications artificielles ! Les autres 80 % des sentiers de randonnée étaient beaucoup plus techniques, de sorte que les véhicules pouvaient également passer par les chemins.

La journée s'est terminée par une visite au restaurant "Lichtenhainer Wasserfall" dans la vallée de Kirnitzsch.

SNT 2020 - A travers l'enfer sauvage et une échappatoire à l'Idagrotte [24.07.20]

La randonnée du vendredi devrait commencer au "Nassen Grund" dans la vallée de Kirnitzschtal et devrait avoir un itinéraire beaucoup plus exigeant que la veille. Tout d'abord, tous ceux qui étaient arrivés sur le parking de départ ont dû attendre les participants* du domicile du FeWo d'Ottendorf, qui avaient décidé de se garer à la "Beuthenfall" et de parcourir les 2x1,5 km supplémentaires jusqu'au "Nassen Grund".

Le chemin suivant menait à l'"Enfer sauvage". Avant d'entrer dans l'"Enfer sauvage", quatre des 40 randonneurs ont décidé de choisir une route douce vers l'"Idagrotte". Les 36 autres ont fait quelques sections d'escalade sur de gros cailloux et des sentiers étroits, ce qui a nécessité beaucoup de grands pas et de force. En chemin, ils ont rencontré des vues impressionnantes et plusieurs "vraies" pierres d'escalade.

Sur les chemins, pour la plupart étroits, le groupe de randonnée nu de 36 personnes se réunissait sans cesse avec les groupes et les familles qui venaient, de sorte qu'il y avait régulièrement de petits embouteillages pour laisser passer les personnes qui venaient. La plupart du temps, il y avait aussi des conversations et deux jeunes femmes avec des chiens étaient même intéressées par la possibilité de se joindre à l'une des promenades des jours suivants.

L'approche consistant à passer la pause déjeuner avec les quatre randonneurs* de l'"alternative plus douce" à l'"Idagrotte" a reporté la pause déjeuner pour un certain temps. Le fait de ramper à travers un trou dans un mur de pierre à la "Affensteinpromenade", peu avant l'"Idagrotte", par lequel passait le sentier de randonnée officiel, offrait un dernier test avec lequel on avait enfin mérité le rafraîchissement.

24 Fr Hoehenprofil24 PanoramaLa randonnée a commencé par une montée régulière, suivie - après une dernière vue spectaculaire à 270 degrés, que seuls 4 ou 5 des randonneurs* voulaient voir - d'une longue descente en partie raide, qui a été menée par des escaliers aux points les plus raides. Après une dizaine de kilomètres, vous pourrez vous rendre au restaurant "Zur Schloßbastei" à Bad Schandau pour y prendre un délicieux rafraîchissement.

 

SNT 2020 - Ascension de l'Arnstein et de la Kleinstein avec la grotte de Kleinstein [25.07.20]

38 naturistes* se sont réunis à Ottendorf au domicile du FeWo pour la randonnée du samedi, d'où le premier kilomètre jusqu'à la limite du village a été couvert de vêtements. Ensuite, l'Arnstein tout proche a été escaladé. La montée partiellement raide comportait quelques passages où il fallait se faire petit et mince ou utiliser ses bras pour atteindre sa destination.

Le passé médiéval en tant que château révèle encore une citerne carrée, dont personne ne veut cependant boire de l'eau aujourd'hui. La plate-forme de grès existante permettait de faire une pause déjeuner et d'avoir une vue sur la campagne environnante. La vue dégagée vers l'ouest mène, via le "Baptême de Raubstein", au "Yéti", au "Großstein" et à la "montagne locale".

Le "Kleinstein" et la "Grotte de Kleinstein" étaient d'autres destinations avec une vue et la possibilité de se reposer. Sur le chemin, de nombreux observateurs ont remarqué que des champs entiers de culture fleurissaient de bleuets, de trèfles sanguins, de quintefeuilles et de toutes sortes d'autres plantes à fleurs multicolores.

Après une bonne douzaine de kilomètres, les randonneurs* sont revenus dans leur village de départ et ont pu se préparer pour le dîner dans la "Ottendorfer Hütte".

SNT 2020 - Protection contre la pluie dans la grotte du Raubschloss et chaleur du soleil à la Marienhöhle [26.07.20]

Le dimanche a marqué la fin de la série de quatre jours de randonnées nues, au cours desquelles le groupe de randonneurs a fait connaissance avec d'anciennes retraites de barons voleurs au 15ème siècle. La veille au soir, Martin avait expliqué ses découvertes à leur sujet et leurs liens avec la famille noble tchèque des Berks de Dubá.

La pluie a accompagné l'ascension du "Winterstein", également appelé "Hinteres Raubschloss". Nous y avons trouvé un lieu de repos sec avec une vue dans une grotte. Dans la grotte, nous avons discuté avec des jeunes qui ont essayé de se sécher à nouveau après l'ascension avec des vêtements et une protection contre la pluie. "Oui, vous le faites bien. Nous aimerions nous promener nus, mais il n'y a pas de place pour ranger nos vêtements". Les transporteurs de textile s'arrêtent: quand il s'agit de randonnées à poil, ils ne manquent pas d'excuses.

La pluie s'est progressivement retirée et a fait place aux premiers rayons de soleil. Au cours de l'après-midi, le soleil a pris le dessus. Nous avons quand même passé la "Marienhöhle" et nous sommes ensuite montés au "Bärfangkegel". Le long de la crête de la montagne, il y avait d'autres vues sur les formations de pierre voisines.

L'auberge "Neumannmühle" a offert à la fin de la journée un rafraîchissement bien mérité et une rencontre agréable. - Rainer

SNT 2020 - Tour de pagaie nu sur l'Elbe [29.07.20]

Déjà en 2018 et 2019, la possibilité de pagayer nue depuis l'eau dans la vallée de l'Elbe a été acceptée avec plaisir. Cette fois-ci, 25 naturistes se sont intéressés à la question et sont partis de la cabane en bus pour se rendre à Bad Schandau. 24 d'entre eux ont été distribués à trois canots pneumatiques, un a préféré un kayak à sens unique.

La journée est devenue chaude avec de nombreuses pauses baignades et de belles rencontres avec de nombreux groupes, familles ou couples dans les bateaux sur l'Elbe et bien d'autres sur les rives et sur les bateaux. Peu avant l'arrivée du ferry-boat de la station thermale de Rathen, la tension montait de savoir si le magasin de glace situé sur la piste cyclable de l'Elbe aurait ouvert avec "la meilleure glace avant l'Italie" (c'est leur slogan publicitaire). Nous avons eu de la chance et avons pu profiter des friandises froides à nouveau nus.

Peu avant d'arriver à la ville de Wehlen, nous nous sommes amarrés sur la rive droite de l'Elbe, avons mis quelque chose et acheté des rafraîchissements à un kiosque. Puis nous sommes retournés aux bateaux et nous nous sommes déshabillés pour la dernière courte étape. Après avoir amarré sur le côté gauche de l'Elbe, nous avons ramené les bateaux et pris un bain de soleil sur la prairie jusqu'au départ du train pour Pirna, puis pour Pirna-Copitz.

Nous avons apprécié la soirée après une courte promenade dans la brasserie de Pirna "Zum Giesser". Un bus affrété nous a ensuite ramenés à Ottendorf. Merci pour cette merveilleuse journée ! - Rainer · Photos: Martin

SNT 2020 - À propos du grand amour pour le Schrammsteine et le King's Nose [29.07.20]

Nous avons fait des randonnées sur des chemins et des sentiers peu familiers vers l'une des destinations préférées de la Suisse saxonne pour découvrir de nouvelles choses en chemin : Via Hohe Liebe, nous avons atteint la Schrammsteine.

Le groupe qui avait choisi la variante la plus facile de la randonnée passait la pause de midi sur le lieu du petit-déjeuner avec une vue sur la mêlée du second groupe.

Panorama de l'ElbeSur le chemin suivant, une autre surprise est venue d'un itinéraire légèrement modifié : une autre belle plate-forme d'observation dans la vallée de l'Elbe avec le Königstein en arrière-plan.

Nous avons de nouveau passé la soirée ensemble à l'auberge "Lichtenhainer Wasserfall" à l'arrêt du tram historique dans le Kirnitzschtal avec un excellent service, de la nourriture et des boissons. - Rainer

SNT 2020 - Depuis Altendorf, le long de la vallée de Sebnitz [30.07.20]

Se reposer dans la forêtNous avons fait une randonnée à partir d'Altendorf le long de la vallée de la Sebnitz et avons découvert les traces de l'ancienne voie ferrée de Schwarzbach. Plusieurs possibilités de baignade ont assoupli la randonnée.

Une clôture a bloqué un chemin de prairie autour d'Altendorf sur notre chemin du retour. Nous avons donc traversé le petit village à poil, comme nous l'avions fait en 2019 lors d'une autre randonnée.

Nous avons découvert que l'association d'histoire locale du village avait annoncé nos randonnées nues autour du Kirnitzschtal sur son panneau d'information sous la devise "Enfin quelque chose se passe". Il a été fait référence à un article dans le Sächsischen Zeitung.

Dans la soirée, Clarisse (France) et Jane (Angleterre) ont remercié Christian, Erik, Martin, Matthias et Torsten en allemand et en anglais pour leurs activités communes. Ils étaient heureux et ont exprimé leur espoir que nous serons tous de retour, et pas seulement en 2021. - Rainer

Sélection article
Suchen | Rechercher.